Aller au contenu principal

Sentinelle (1792)

Titres alternatifs: 
La Sentinelle
Notes: 

par J.-B. Louvet.
Journal-affiche girondin, 16 mai-21 novembre 1792 : 73 placards, in-plano sur deux colonnes, financé le ministère des Affaires étrangères. Élu à la Convention, Louvet abandonne la rédaction après le n°60 (18 septembre);  il est remplacé par Chaussard puis Lavallée. Il existe également une édition in-8°. Certains numéros ont donné lieu à plusieurs éditions.
Le n°24 est daté du 1er juillet.
"Le moyen le plus facile, le plus prompt et le moins dispendieux de répandre la vérité, dans un moment où de tous les points de l'empire on prête l'oreille, c'est un journal susceptible d'être affiché".
Réuni au Bulletin des amis de la vérité dont La Sentinelle constitue une rubrique dans neuf numéros (3 janvier au 18 février 1793)
La Sentinelle reparaîtra en tant que quotidien en 1795-1798.
 
La Sentinelle, dont Louvet avait publié une première série de 1792 au 31 mai 1793, fut reprise par le même à partir du 6 messidor an III et se poursuivit jusqu'au 14 floréal an VI ( Hatin, pages 236-238). Martin et Walter indique qu'à partir du 12 messidor an V le journal portait la mention : « publié par Leuliette et Louvet », Louvet n'étant plus mentionné à partir du 18 thermidor an V. Hatin indique qu'en l'an VI ces mentions sont remplacées par « par une société de gens de lettres » et que Baudin des Ardennes et Daunou collaborèrent à ce journal. Martin et Walter identifie le journaliste Jean-Jacques Leuliette, né en 1767, professeur, écrivain et journaliste, auteur, entre autres, de Réflexions sur la journée du 18 fructidor en réponse à un libelle de Richer-Sérizy, Paris, au bureau du Journal des campagnes et des armées. (Archives nationales)
 
Lettre de J.J. Dussault à J.B. Louvet au sujet de son Journal, 1795

Numéros pour Sentinelle (1792)

Annéeicone de tri Mois Tome Lieu d'édition URL
Notes 1792 mai-novembre n°1-73 BNF