Journal du soir de politique et de littérature (1792-1793)

Notes

rédigé par Étienne Feuillant.
"L'administration a défendu l'entrée des journaux avoués par les autorités constituées et par l'esprit public, à l'exception du Journal du soir qui parvient aux détenus. On ne peut deviner le motif de ce refus ; car la seule différence qui existe entre le Journal du soir et les Journaux de la Montagne, du Républicain français et du Moniteur, c'est que ces derniers, quoique semblable pour les faits aux premiers, sont cependant plus étendus, plus corrects, et conséquemment plus propres à fixer l'attention et à former l'esprit public." (Rapport de Saladin, 28 ventôse, an III, p. 170-171).
Subsiste sous Thermidor (voir Messager du soir, 3 février 1795).