Historien (1795-1796)

Titres alternatifs

L'Historien

Notes

Quotidien de 16 pages, rédigé par [Pierre Samuel] Dupont (Du Pont de Nemours) pour la partie littéraire et politique, et Bienaymé (ou Bien-Aymé, libraire) pour les séances des conseils. Imprimé par Du Pont. Dupont père, l'économiste, avait également collaboré au Journal de la Société de 1789 (en juin et juillet 1790) et à la Correspondance patriotique entre les citoyens qui ont été membres de l'Assemblée Constituante, dont il était l'imprimeur (cinq premiers volumes, octobre 1791-juin 1792). Son fils, le chimiste Éleuthère Irénée, avait quant à lui fondé en novembre 1792 Le Républicain universel, qui deviendra Le Républicain français.
Journal des débats, n°122, p. 75-76 (sept. 1797) : "Tallien : S'il ne s'agissait ici que d'un journal insignifiant, je ne prendrais pas la parole. On connaît mon opinion sur les journalistes; je veux leur liberté entière quoique je n'aie pas à me louer d'eux, et que je ne sois pas leur enfant gâté. Quant à l'Historien, il ne doit pas être classé dans la classe des journalistes vulgaires; son influence a été prodigieuse ; lui seul a causé plus de mal que les autres, parce qu'à l'influence du talent pour la discussion, il joignait les sarcasmes sur les personnes et les institutions."
Voir Notice de Myrtille Méricam-Bourdet.