Aller au contenu principal

Accusateur public (1795-1798)

Titres alternatifs: 
L'Accusateur public
Notes: 

Jean-Thomas-Elisabeth Richer de Sérizy (1759-1803)

  • Paru en l'an 6 et 7 selon Deschiens
  • "C'est le titre d'un journal qui a commencé à paraître 4 ou 5 mois après la révolution du 9 thermidor [donc fin 1794]; il était signé Richer de Sérizy. De tous les journaux que la restitution faite aux Français de la liberté de la presse avait fait éclore, c'était sans contredit, le mieux raisonné, le plus énergique, le plus imposant, le plus chaud et le mieux écrit." (Beffroy, Dictionnaire néologique, 1801)
  • Les numéros 1-30 ne sont pas datés mais le journal a débuté en 1795 (la Quotidienne cite le quatrième numéro, le 10 ventose an III = 28 février). La publication est très irrégulière : "le rédacteur ne voulant point avilir les nobles fonctions de l'historien en celle du cocher de diligence, qui, pleine ou non, roule sa voiture au jour et à l'heure indiquée, ne s'astreindra pas à un travail prériodique et obligé : les seuls abonnés recevront, dans le cours de l'année, 24 numéros plus ou moins longs, selon l'importance des matières et la liberté de la presse."
  • Arrestation de R. S. en mars 1795 (v. Quotidienne, 20 mars 1795)
  • Richer-Sérizy, Migneret l'aîné : frappés de déportation comme "propriétaires, entrepreneurs, directeurs, auteurs ou rédacteurs", par arrêté du 12 fructidor an VII.
  • Voir Index pour 1795.

Numéros pour Accusateur public (1795-1798)

Annéeicone de tri Mois Tome Lieu d'édition URL
Notes 1795 n°1-20 Paris, Migneret
Notes 1796 n°17-30 Lyon
Notes 1797 juin-août n°31-34 Lyon
Notes 1798 novembre n°35