Aller au contenu principal

00

Année: 
1797
Mois: 
août-septembre
Tome: 
92 (n°102-138)
Notes: 

N°122, p. 73-78 : Suite de la séance permanente du 20 fructidor au soir (débat sur l'interdiction des journaux).
"Un membre : Je ne fais point l'apologie de tous les journalistes, mais il en est quelques-uns qui sont bons, et qu'il est de la justice de ne pas proscrire. Dans ce nombre je range le journal du soir des frères Chaigneau. Je demande qu'l soit effacé de la lsite. […]
Desmolins : Qu'entend-on par le terme de collaborateur? Veut-on par là condamner à la déportation, pêle-mêle, tous ceux qui concourent à un journal, comme le prote, les ouvriers imprimeurs, etc. ? […]
Boursin : Je vais plus loin, les preneurs de notes qui assistaient à nos séances, et qui n'ont aucune part aux autres articles, voulez-vous aussi les déporter?"
Sont discutés : Le Républicain français, le Mercure, l'Historien, la Tribune publique, le Messager du soir.