Aller au contenu principal

J89289

Pierre Rétat, Les Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 320-321

mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur 


 

Numéro

289

Aire géographique

PRESSE PROVINCIALE

Année début

1789

Année fin

1790

Titre

ETATS-GENERAUX. [...] CORRESPONDANCE DE BRETAGNE

Modifications du Titre

Assemblée Nationale est substitué à Correspondance de Bretagne à partir du n° XL (5 août). Sur les autres Titres, voir plus loin.

Dates extrêmes

1er mai 1789-janvier 1790.

Périodicité réelle

trihebdomadaire (lundi, mercredi, vendredi), puis quotidienne, sauf le dimanche, à partir du 5 août.

Collection

volume 1 : n° I (1er mai)-LXII (31 août) ; volume 2 : n° I (1er sept.)-LIII (31 oct.) ; t. III : n° I (2 nov.)-LXVII (31 déc.).

Pagination

par volume (504, 432 et 540 pages).

Dimensions

120x192 mm.

Format

in-8°.

Lieu(x) mentionné(s)

Rennes.

Imprimeur(s)

"De l’imprimerie d’Audran" (à partir du n° XXV, 1er juill.) ; "De l’imprimerie du bon Citoyen" (n° XXXVI, 27 juill.) ; ces mentions alternent au t. II mais seule la première apparaît au t. III.

Souscription

3 1. /mois à Rennes, 5 1. /mois par la poste.

Historique

Le volume 1 de l’exemplaire BN s’ouvre sur une page de Titre tardive : Collection des bulletins de la Correspondance de Bretagne, suivie d’un "Avertissement de l’imprimeur" qui date au plus tôt du début d’août (puisqu’il annonce la publication quotidienne) ; les numéros I-XII (ler-29 mai), sont imprimés de façon continue, il s’agit d’une réédition avec un saut de pagination du n° XII au n° XIII ; la mention en bas de première page de chaque cahier, "Tom. I. Le Point du jour", ici incongrue, n’apparaît ensuite qu’à partir du n° XLV (11 août) ; l’épigraphe "Le bon Citoyen est une sentinelle qui veille sans cesse pour le peuple" n’apparaît ensuite qu’au volume 2 (n° III, 3 sept.) ; la réédition des douze premiers numéros est donc postérieure au 3 septembre.

Le journal est d’abord conforme au modèle de la "correspondance" des députés provinciaux, comme les Etats-Généraux publiés également à Rennes chez Vatar. Mais à partir du n° XLV (11 août), il devient un "extrait" de journaux parisiens, le Point du jour, le Courrier de Gorsas, le Patriote français (voir vol. 1, Avertissement de l’imprimeur) : on trouve alors en bas de la première page de chaque numéro la mention Le Point du jour et la date du numéro de ce journal. Avec le t. III, nouvelle métamorphose et nouveau pillage : le Titre Etats Généraux, convoqués par Louis XVI, le 27 avril 1789, aujourd’hui Assemblée Nationale permanente [...] copie celui de Le Hodey (voir Journal des Etats-Généraux), et il en va de même du texte ; comme pour le journal de Le Hodey, le Titre n’apparaît plus qu’irrégulièrement et la numérotation n’apparaît plus qu’au bas de la première page du cahier.

Cote(s)

BN 8°Lc2 132