Aller au contenu principal

J89194

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 272-273
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


 

Numéro

194

Type

JP

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Année fin

1790

Titre

LE/ VRAI BOURGEOIS/ DE PARIS;/ PAR M. JOURDAIN

Modification(s) du Titre

Le Perquisiteur, Publié d’abord sous le nom du Vrai Bourgeois de Paris. Par M. Jourdain.

Dates extrêmes

[fin décembre 1789-janvier 1790].

Périodicité annoncée

"Cette feuille paroîtra 3 fois par semaine" (n° I, p. 6).

Collection en 1789

[I] sans date, II-III sans date (numérotés à la fin de la livraison); Le Perquisiteur, 1 livraison non numérotée.

Pagination

continue (23 pages); le Perquisiteur est paginé 33-40.

Dimensions

130x210 mm.

Nombre de pages du cahier

8 p.

Format

in-8°.

Signatures

continues (A4-C4).

Souscription

4 s./ feuille (n° I, p. 7).

Contenu annoncé

"Je vous donnerai de bons avis et de bons conseils; je vous parlerai de vos vrais intérêts". "Je vous indiquerai dans ces feuilles quels sont les livres que vous devez lire, les pièces de théâtre que vous pouvez voir représenter, et les hommes qu’il vous importe d’estimer ou de mépriser" (n° I).

Contenu réel

discours continu, à la première personne, avec des allusions à l’actualité (arrestation de Favras...). Cette feuille est, sur un ton débonnaire, ouvertement contre-révolutionnaire et royaliste. Les Parisiens seront heureux en "expiant [leurs] erreurs passées. La révolution n’est qu’une révolte de ceux qui n’ont rien et qui veulent déposséder les autres. Le mot "citoyen" n’a pas de sens en France. Dénonciations des "démagogues" "républicains", des "enragés", des "regicides". L’auteur attribue aux philosophes la cause de tous les malheurs, et cite [Meslier]: "Je voudrais voir le dernier roi étranglé

Cote(s)

BN Lb39 2716, Lb39 5653 (n° [I]).