Aller au contenu principal

J89192

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 269-271
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


 

Numéro

192

Type

DP

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

LA/ VOIX DU PEUPLE,/ OU/ LES ANECDOTES/ POLITIQUES/ DU BONHOMME RICHARD,/ SUR LES AFFAIRES DU TEMPS

Modification(s) du Titre

un long sous-titre, définissant le contenu du numéro, varie à chacun.

Epigraphe

Ridendo veritas.

Indices de datation

le n° I a dû paraître quelques jours après le 16 septembre (date du permis de police), le n° II vers le 7 octobre, le n° III après le 10 octobre, le n° IV après le 14 octobre.

Dates extrêmes

[fin septembre-mi-octobre 1789].

Prospectus

un Avis de 2 pages en tête de la collection BN, imprimeur: Jorry; le texte s’en retrouve au verso de la page de titre du n° I.

Périodicité annoncée

hebdomadaire (Avis et n° I); puis bihebdomadaire (Avis, n° III, p. 204).

Collection en 1789

n° I-IV, sans date.

Pagination

continue (235 pages en tout, les numéros occupent successivement 80, 68, 56 et 32 pages).

Dimensions

120x190 mm.

Nombre de pages du cahier

16 p.

Format

in-8°.

Signatures

par numéro (A8 etc).

Editeur(s)

Lagrange, Libraire.

Imprimeur(s)

Jorry.

Souscription

15 s./ n°, 18 s./ n°, franc de port pour la province (Avis).

Permis de police

"Il est permis à l’Auteur de la Voix du Peuple, de faire circuler cet Ecrit par la Poste, à la condition expresse de se conformer à l’Arrêté des Représentants de la Commune, qui défend de crier aucun Ecrit. Au Comité de Police, ce 16 sept. 1789. Blonde, Bourrée de Corberon, Pitra" (Avis et fin du n° I).

Auteur(s)

[M. de MARCILLAC] quaker, d’après une note manuscrite sur l’exemplaire de la BN, page de titre du n° I. A partir du n° II, Lagrange se désigne comme "Libraire et rédacteur".

Contenu annoncé

"Précis exact" de toutes les affaires importantes traitées aux "Etats-Généraux", "expression motivée des voeux du Peuple, avec les réflexions impartiales d’un Citoyen paisible, qui désire avec ardeur la prospérité de la France", "voix" des "bonnes gens"; "quelques fleurs" pour égayer les tableaux (Avis).

Contenu réel

le journal fait alterner systématiquement des textes très divers: réflexions politiques sur l’actualité, Travaux de l’Assemblée Nationale (ou Lettre de Versailles: compte rendu par séances), dissertations ou dialogues (sur l’Amérique, le bonheur de ses habitants, son histoire, la constitutiton de Pennsylvanie, sur le mariage des prêtres...), Anecdotes intéressantes (ou patriotiques), nouvelles sous des titres variés. Jean-Baptiste Richard se présente comme "fermier de Sorvigny", en tête de sa Constitution (n° I), de ton très moralisant et religieux.

Orientation idéologique

patriotisme modéré et paisible: le journal est hostile au veto, dénonce les complots des "ennemis de la nation". Mais il veut être celui des "bons citoyens", des "citoyens honnêtes", alarmés par les assemblées tumultueuses du Palais-Royal, formées d’"aventuriers" et de "têtes exaltées". Il est donc favorable aux mesures de répression de la Commune. Les anecdotes, nombreuses, mettent toujours en valeur la bonté du roi, de la reine, l’amour du peuple pour le "roi-citoyen", les dons patriotiques. Les journées d’octobre font l’objet d’un récit superficiel, et donnent lieu surtout à de nouvelles invitations à ne pas se livrer à "l’effervescence"; elles aboutissent à une nouvelle exaltation de l’union du roi et de son peuple, dans l’allégresse.

Autre

le libraire Lagrange a veillé à la publicité de son journal: annonce dans la Chronique de Paris, n° XXXI (23 sept.); dans le Journal de la librairie, n° 40, (3 oct.), n° 42 (17 oct.); mais le Journal général de la France attend le 5 décembre (n° 146)!

Cote(s)

Arch. Nat. AD XXa 590 (4 numéros); BN 8° Lc2 246 (2 numéros); AR 8° Jo 20.657 (1 n°); Newberry FRC 5.1407 (4 numéros).