Aller au contenu principal

J89189

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 265-267
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


 

Numéro

189

Type

ANN

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

LE VERIDIQUE

Modification(s) du Titre

Le Véridique, ou Précis fidèle et exact des Séances de l'Assemblée Nationale, avec les événements de la Capitale et des Provinces. Ouvrage qui paraît tous les matins (à partir du n° 19, 25 août). Le Véridique, ou le Courier Patriote. Précis [...] et des Provinces. Par une société de gens de Lettres (à partir du n° 38, 18 sept.). Le titre raccourci s’arrête à Patriote à partir du n° 51 (7 oct.), mais ajoute: Assemblée Nationale, et place la numérotation en haut de page.

Epigraphe

Le moment qui va naître est derrière un nuage. Feutry (n° 19-50).

Dates extrêmes

6 août 1789-18 janvier 1790.

Périodicité annoncée

quotidienne (n° 1, p. 7); tous les matins (titre du n° 19).

Périodicité réelle

idem, avec des interruptions d’un jour correspondant à la vacance de l’Assemblée Nationale. Entre le 16 et le 20 octobre, un seul numéro non numéroté, pour "remplir" le "vide" causé par le transfert de l’Assemblée Nationale à Paris.

Collection

136 numéros, en 3 tomes (5 août 1789-17 janv. 1790). La tomaison n’apparaît qu’en bas de page à partir du tome II (n° 51, 7 oct.). La datation, au début, n’est pas celle de la livraison, mais de la séance de l’Assemblée Nationale; à partir du n° 5, double datation: Séance du... publiée...

Pagination

continue (numéros 1-2); par numéro (numéros 3-50); continue à partir du numéro 51.

Dimensions

125x205 mm.

Nombre de pages du cahier

8 p.

Format

in-8°.

Signatures

continues (numéro 1-2, A4-B4); par numéro (numéro 3-50, A4); continues à partir du numéro 51 (A4 etc.).

Editeur(s)

Cressonnier, Libraire (n° 1 =>); Laurens junior et Cressonnier (n° 26 =>); Laurens junior (n° 66 =>).

Imprimeur(s)

Didot l’aîné (n° 1-2); P. de Lormel (n° 3); Seguy-Thiboust (n° 6-10, 12); G. Desprez, lmp. du Roi et du Clergé de France (n° 11, 13-19); Laurens junior, Imprimeur-libraire de la liberté Nationale (De l’imprimerie patriotique, Chez...) (n° 66 =>); "De l’imprimerie de la Nation" (n° 69).

Souscription

4 l./ mois pour Paris, 4 l. 10 s./ mois pour la province (n° 1); 5 l./ mois pour la province (n° 3). 30 l./ an pour Paris, 36 l./ an pour la province (n° 32). l’Avis du n° 38 ne prévoit plus que la souscription à l’année, et au trimestre: 12 l./ trimestre pour tout le royaume, souscription, outre l’éditeur, "chez les principaux libraires de l’Europe"; le nom de Bidault, libraire à Dijon, ajouté au n°77. L’appel à réabonnement du n°32 signale que le tirage est limité au nombre des abonnés.

Permis de police

"Permis à la Poste de faire passer dans les Provinces le Journal intitulé Le Véridique, à la charge que les exemplaires porteront le nom de l’imprimeur et du Libraire. Fait à l’Hôtel-de-Ville de Paris, le 10 août 1789. Fauchet, Dufour" (n° 6, et dans tous les numéros suivants).

Contenu annoncé

la feuille "donne tout à la fois ce que Versailles, Paris et les Provinces offrent de plus intéressant et de plus authentique" (n° 1, p. 7). Elle fait preuve de "patriotisme" en facilitant la circulation des nouvelles de l’Assemblée Nationale; "sévère exactitude", "impartialité" (n° 38, avis au public). Invitation à envoyer des "avis utiles et patriotiques", signés.

Contenu réel

Assemblée Nationale (compte rendu assez long), Paris, Versailles; assez nombreuses nouvelles de province, sous des titres divers; Variétés (anecdotes); Annonces (de brochures). Un sommaire en tête à partir du n° 9, plus long à partir du n° 38, et plus aéré, avec une partie en capitales, à partir du n° 43.

Orientation idéologique

journal prudent, sans engagement clair. Le compte rendu de l’Assemblée Nationale est insipide, ne fait aucune mention des tumultes, ne discute pas et ne met pas en relief les décisions importantes, et se contente de quelques remarques élogieuses sur l’éloquence de certains députés (Mounier, Maury). L’émeute du 30 août, les journées d’octobre sont à peu près passées sous silence. Les anecdotes sont communes, parfois édifiantes (sur le roi, la reine). Eloges répétés de La Fayette, le "héros-citoyen".

Libelles

dans un texte sur la liberté de la presse, justification de l’anonymat des Libelles (n° 11).

Cote(s)

BN 8° Lc2 217 (lacunes); Ass. Nat. Ez” 8 107 et E2 ” 8 boîte (quelques numéros).