Aller au contenu principal

J89131

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 189-191
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur  


  

Numéro

131

Type

RC

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

NOUVELLES/ REVOLUTIONS/ DE PARIS,/ DEDIEES A LA NATION,/ PAR UN DES REDACTEURS DES PREMIERS/ NUMEROS

Note sur le titre

Ce titre est celui de la couverture du n° VII (première livraison), la 1ère page portant: Supplément aux Révolutions de Paris [...]; à partir du n° IX, le titre de la 1ère page est le suivant: Nouvelles révolutions de Paris, Dédiées à la Nation, Avec les Evénemens des Provinces, ceux des Pays étrangers, des Anecdotes sur la Bastille, et le résultat des Séances de l’Assemblée Nationale. Par l’un des Auteurs des premiers Numéros/.
A partir du n° X: Révolutions nationales, contenant le détail exact des Evénements journaliers de la Capitale; récit de ce qui se passe de remarquable dans les Provinces; rapport des Mouvemens politiques qui peuvent intéresser le Royaume; exposé précis de ce qui appartient à l’Histoire de nos jours et travaux de l’Assemblée Nationale.

Epigraphe

Liberté, liberté, ton trône est en ces lieux, Volt.; à partir du n° XXX: L’homme est né libre; et partout il est dans les fers. J. J. Rousseau.

Dates extrêmes

29 août-12 décembre 1789.

Prospectus

dans l’exemplaire BN, 2 prospectus semblables sur les 2ème et 4ème de couverture des numéros XX et XXV. Un prospectus inséré dans le Phare politique et littéraire, BN 4° Lc2 2288.

Périodicité annoncée

bihebdomadaire, mercredi et samedi (4ème de couverture du n° VII, prospectus dans n° XX).

Périodicité réelle

la première livraison couvre une semaine; le journal est bihebdomadaire (n° VIII-XXV); puis hebdomadaire (n° XXX-XXXI).

Collection en 1789

n° VII (22-29 août)-XXV (28-31 oct.), XXX (28 nov.-5 déc.)-XXXI (5-12 déc.).

Pagination

continue: numéros VII-XIX, 415 pages; numéros XX-XXV, 190 pages; numéros XXX-XXXI, 128 pages; chaque numéro est de 32 pages, puis, à partir du numéro XXX, de 64 pages.

Dimensions

125x195 mm.

Nombre de pages du cahier

8 p.

Format

in-8°.

Signatures

continues (A4 etc.) en séries semblables à celles de la pagination. Editeur(s)

Poinçot, Libraire.

 

Souscription

7 l. 10 s. pour Paris et Versailles, 9 l. pour la province (fin du n° VIII). 3 l./ mois pour Paris et Versailles, 3 l. 10 s./ mois pour la province (Prospectus du n° XX).

Permis de police

"Comité de Police. Permis de faire circuler, par la Poste, le Journal intitulé: Nouvelles Révolutions de Paris, à la charge qu’on y mette toujours le nom de l’imprimeur et du Libraire", daté du 5 septembre, signé Fauchet, etc. (du n° IX au n° XVII).

Auteur(s)

la couverture du n° VII porte sous le titre: "Par un des Rédacteurs des premiers Numéros", et la première page: "Par les auteurs des premiers Numéros". Mais rien ne prouve la vérité du fait. Il est même probable que cette revendication d’autorité est destinée à favoriser la concurrence avec les Révolutions de Paris.

Contenu annoncé

"Détail des événemens intéressans, tant de Paris que des provinces; un Précis des travaux Patriotiques de l’Assemblée Nationale avec quelques réflexions périodiques sur le Journal d’un Abbé Réfugié, Mordu du chien de l'Aristocratie"; annonce d’une "introduction" remontant à "l’époque des troubles de 1788", à raison d’un "cahier historique" tous les mois (2ème de couverture du n° VII). Le Prospectus sur la couverture du n° XX reprend les annonces du sous-titre, et promet "l’universalité des faits"; il annonce un "Discours qui rappellera les faits des années 1787-1788".

Contenu réel

la disposition intérieure imite celle du journal de Prudhomme. La mention initiale "Du Samedi... au Mercredi..." est suivie, dans le cours du numéro, de "Détails du..." pour chaque jour. Outre cette chronique journalière, les rubriques sont celles de Prudhomme: Assemblée Nationale, Détails de la Bastille, Extraits de papiers de Londres; quelques rubriques irrégulières: Nouvelles des pays étrangers, Ouvrage nouveau (à partir du n° XIV), Révolution de Brabant, extrait du Courrier de Provence (à partir du n° XXX).

Orientation idéologique

journal de ton à la fois révolutionnaire (exaltation de la liberté, de l’énergie, du civisme, dénonciations répétées des "aristocrates", de leurs complots) et modéré: très favorable à la municipalité, il attaque les motionnaires du Palais-Royal, les "brochures incendiaires", les "prétendus amis du peuple" soudoyés par l’aristocratie. Il conçoit la Révolution comme une confirmation progressive des droits acquis en juillet, prêche sans cesse la paix, la vraie liberté, l’ordre, appelle le peuple à la "docilité" et à la douceur. Son angoisse du désordre croît après le 6 octobre. Sous une forme ambiguë, il suggère la culpabilité du duc d’Orléans (n° XXII, p. 66-70). Il place le boulanger François, victime des "coupeurs de têtes", parmi les "Martyrs de la Révolution de 1789", applaudit à la loi martiale. Eloges fréquents de Mirabeau.

Mention(s) d’autres journaux

L'Ami du peuple de Marat, n° XX (p. 11); Le Furet parisien, n° XXIII (p. 109).

Libraire(s)

sur Momoro, qui a placé des presses chez lui et les appelle "les premières Presses de la Liberté", n° VIII (p. 37). Sur Prault contraint de baisser le prix excessif de la vente du papier, n° XXII (p. 71).

Libelles

nombreuses annonces de pamphlets, et commentaires indignés.

Clubs

mention de l’Hôtel de Massiac, lieu de rassemblement des "ennemis du peuple" (n° XIX, p. 392).

Historique

La collection des Nouvelles Révolutions de Paris commence au n° VII, qui correspond dans le temps au n° VII de la collection de Prudhomme: il s’agit donc d’une entreprise concurrente, qui a repris le titre et la formule éditoriale des Révolutions de Paris. Prudhomme signale la "supercherie" à ses lecteurs dans un N. B. au début de son n° VIII (6 sept.). Mais le journal ne semble pas avoir rencontré une vaste audience. L’extrême rareté des collections le prouve. Les numéros XXVI-XXIX qui manquent dans la collection BN ont-ils réellement paru? Une annonce dans le n° XXV (p. 165) fait état de difficultés: "On avertit MM. les souscripteurs que ce journal, retardé par un événement imprévoyable (sic), va reprendre son cours".

La collection BN conserve quelques couvertures (n° VII, XX, XXV) qui apparemment portaient seules la numérotation des livraisons qui, à partir du n° XX, figure en bas de première page.

Sur les caractères distinctifs de ce journal, par rapport aux Révolutions de Paris, voir P. Rétat, "Forme et discours d’un journal révolutionnaire: les Révolutions de Paris en 1789", dans L’Instrument périodique. La fonction de la presse au XVI 11° siècle, Presses Universitaires de Lyon, p. 139-178.

Cote(s)

BN 8° Lc2 181 (n° 7-17), 182 (1) (n° 20-25), 182 (2) (n° 30-31); Arch. Nat. AD XXa 531 (n° 8, 14, 21-22, 25).