Aller au contenu principal

J89129

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 186-188
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur  


  

Numéro

129

Type

ANN

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

NOUVELLES/ EPHEMERIDES/ DE/ L’ASSEMBLEE NATIONALE,/ OU/ CORRESPONDANCE d’un Député à l’As/ semblée Nationale, avec un Membre du/ Parlement d’Angleterre.

Modification(s) du Titre

le mot Nouvelles disparaît à partir de la seconde série (sept.).

Dates extrêmes

7 août-5 octobre 1789.

Périodicité annoncée

quotidienne: "tous les matins de très bonne heure" (n° I, 7 août), puis simplement "tous les matins" (n° III, 3 sept.).

Collection en 1789

Nouvelles Ephémérides, n° I-XXV, lettres 1-25, 7-31 août, 400 p.; Ephémérides, n° I-XXX, Lettres 26-55, séances du lundi 31 août-30 sept., 480 p.; n° 1-5, Lettres 56-60, Suite de la séance du 29 sept.-Suite de la séance du 30 oct., 78 p. Les numéros sont tantôt datés du jour de leur parution, tantôt de la séance de l’Assemblée Nationale analysée. Les souscripteurs peuvent acquérir la "collection brochée" d’un mois entier (n° XXIV, 30 août).

Pagination

continue par série mensuelle.

Dimensions

130x208 mm.

Nombre de pages du cahier

16 p.

Format

in-8°.

Signatures

continues (A8 etc.) par série mensuelle.

Imprimeur(s)

J. Chr. Desaint, Imprimeur du Châtelet.

Souscription

8 l./ an pour Paris, 9 l./ an pour la province (n° I, 7 août). chez Mme Vaufleury, Cabinet littéraire, jardin du Palais Royal, n° 2, et chez tous les libraires (n° I, 7 août). Chez M. le Clerc de Saint-Aubin et Mme Vaufleury (n° IX, 15 août), Bureau de la rédaction maison de M. Desaint; chez Méquignon, Libraire, au Palais, chez Lesclapart, Libraire de Monsieur et chez Mme Vaufleury (n° XXIV, 30 août). Chez M. Brision au bureau de l’abonnement, maison de M. Desaint, et chez Méquignon, Lesclapart, Vaufleury, Regnault, rue S. Jacques (n° XXI, 21 sept.). L’abonnement commence au début du mois où l’on souscrit, pour ne pas décomposer les collections (n° 1, 1er sept.).

Contenu annoncé

analyse des "principes" d’après lesquels seront prises les décisions de l’Assemblée Nationale, présentation d’une "chaîne bien liée des idées et des sentiments de nos députés" (n° I, 7 août); "ouvrage raisonné, accompagné de réflexions philosophiques, politiques et même des traits historiques qui conviennent aux sujets" (n° IX, 15 août).

Contenu réel

compte rendu de l’Assemblée Nationale (résumé des interventions), essai d’une présentation qui met en relief les noms des orateurs, mais ne dure pas (n° IV, 10 août). Des remarques curieuses sur l’atmosphère de l’Assemblée. Nombreuses réflexions, très développées, surtout en début de livraison, et même quelques longues dissertations historiques.

Formes du discours

les comptes rendus sont présentés sous forme de lettres; l’auteur y maintient la fiction épistolaire ("Milord" adresse plusieurs lettres de réflexions sur la révolution), il en vante le "style", "moins aride", par opposition à l'insipidité didactique des froides gazettes, qui présentent les faits avec une nudité dégoûtante" (n° I, 7 août).

Orientation idéologique

dans les premiers numéros, éloge de la "philosophie" anglaise, à laquelle les Français n’ont pas encore atteint, exaltation de l’"énergie", du "patriotisme", des "prodiges" que les Français ont faits, vision de concorde et de bonheur: la nuit du 4 août est "une des plus grandes révolutions". Puis la sensibilité devient très vive au "désordre", à l’"anarchie"; peur du peuple féroce, "tigre qui rompt sa chaîne" (n° VIII, 14 août). Insistance de plus en plus prononcée sur la nécessité de réprimer la licence, sur les limites de la liberté, la trop grande "précipitation" de l’Assemblée Nationale qui a tout détruit, l’annihilation du pouvoir exécutif, la dissolution de l’Etat en municipalités "aristocratiques". Remarques fréquentes sur le caractère français, son impétuosité sans réflexion. Prend parti pour Sieyès et son opposition à l’abolition des dîmes, contre le veto, et, très vigoureusement, contre la contribution du quart du revenu.

Cote(s)

Nouvelles Ephémérides: BN 8° Lc2 211; AR 8° Jo 20.068; Newberry FRC 5.945; Ephémérides: BN 8° Lc2 212; Arch. Nat. AD XXa 200 (n° 1-30); Newberry FRC 5.418 (n° 1-30, n° 1).