Aller au contenu principal

J89113

Pierre Rétat, Les journaux de 1789, Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, p. 165-167
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


  

Numéro

113

Type

NS

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Année fin

1795

Titre

JOURNAL UNIVERSEL,/ OU/ REVOLUTIONS DES ROYAUMES/ PAR UNE SOCIETE DE PATRIOTES

Epigraphe

liberté sans licence, et vérité sans fiel.

Dates extrêmes

23 novembre 1789-2 juin 1795.

Prospectus

l’auteur affirme son refus et son dédain des prospectus (n° I, p. 1- 2). Une "circulaire" a été envoyée aux libraires de province (n° III, 25 oct., p. 17).

Périodicité annoncée

"tous les matins" (fin du n° I), "à six heures, au plus tard" (n° II, jusqu’au n° XXV).

Périodicité réelle

quotidienne.

Collection en 1789

39 numéros (23 nov.-31 déc.), vol. I, p. 1-312. Numérotation romaine, puis arabe à partir du n° 31 (23 déc.).

Collection

1993 numéros en 34 vol. (BHVP), ou 40 volumes (BN).

Pagination

continue.

Dimensions

181x113 mm.

Nombre de pages du cahier

8 p.

Format

in-8°.

Signatures

continues.

Imprimeur(s)

Veuve Hérissant.

Souscription

9 l./ 3 mois pour Paris, 10 l. 10 s./ 3 mois pour la province, au Bureau du Journal Universel, rue du Petit-Bourbon, et chez Girardin, au Club Littéraire du Palais-Royal, près le Bassin (fin du n° I). "Il se vend maintenant rue Percée-Saint-André-des-Arts" (n° IV). Abonnement au mois, 3 l. pour Paris, 3 l. 10 s. pour la province, pour répondre au voeu des lecteurs (Avis, n° XXV, 17 déc.).

Auteur(s)

AUDOUIN (P. J.). Son nom apparaît abrégé à partir du n° 50 ("rédigé par M. AUD***") puis en toutes lettres à partir du n° 54.

Contenu réel

la livraison s’ouvre sur un sommaire très développé. Un très grand nombre de titres internes en italiques correspondent (plus ou moins) aux nouvelles annoncées. Rubrique Assemblée Nationale, courte (à partir du n° V, à la demande de lecteurs), Châtelet, Districts.

Formes du discours

nouvelles, rumeurs, généralement sensationnelles, et qui engendrent souvent des discours exaltés, où fleurit l’apostrophe (aux patriotes, à la liberté, aux Brabançons, aux despotes, aux ennemis du peuple...). Nombreuses lettres.

Orientation idéologique

violent engagement révolutionnaire, mais essentiellement sous forme de discours célébrateur, à la fois incitatif et anxieux: rappels du triomphe des Français sur le despotisme et les aristocrates; vision d’expansion infinie de la révolution sur toute la terre; scénarios sanguinaires de complots et de contre-révolution. Favorable à la loi martiale; éloges de La Fayette et du duc d’Orléans.

Censure

le journal est saisi dans un district (n° XXI, 13 déc.).

Diffusion

le journal est lu par "douze mille individus au moins" (n° XXI, 13 déc.). L’auteur prend la défense des colporteurs (n° 34, 26 déc., n° 35, 27 déc.); il explique aux lecteurs que son sommaire est fait "pour la satisfaction des colporteurs, et d’un grand nombre de Personnes qui n’achètent l’Ouvrage que d’après le titre qu’on lui a donné" (n° 37, 29 déc.)

Autre

mention d’une réimpression des premiers numéros (n° IV).

Cote(s)

BHVP 604.739; BN 8° Lc2 295.