Aller au contenu principal

J89092

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 137-139
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


  

Numéro

092

Type

IG

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Année fin

1790

Titre

JOURNAL DE LA VILLE,/ PAR UNE SOCIETE DE GENS DE LETTRES
La date en tête de numéro est accompagnée du nom du saint du jour, du jour lunaire, des heures de lever et de coucher de la lune et du soleil.

Modification(s) du Titre

n° IX (9 oct.): JOURNAL DE LA VILLE ET DES PROVINCES/ OU/ LE MODERATEUR,/ PAR UNE SOCIETE DE GENS DE LETTRES; n° I (1er janv. 1790): LE MODERATEUR.

Dates extrêmes

1er octobre 1789-17 avril 1790.

Prospectus

sans date (fin sept.), libraire: Maradan, imprimeur: Nyon, 4 pages (2ème prospectus dans la collection BN).

Périodicité annoncée

"tous les jours avant dix heures du matin" (Prospectus); à partir du 24 octobre, "tous les soirs à 7 heures à Paris", "à l’instar de L’Evening-post ", pour transmettre plus vite, par les courriers de nuit, les décrets de l’Assemblée Nationale et les nouvelles dans les provinces (n° XXIV, 24 oct., Avis).

Périodicité réelle

quotidienne.

Collection en 1789

1 vol., n° I-XCII (1er oct.-31 déc.), 368 p.

Collection

2° vol.: n° I-CVII (1er janv. 1790-17 avril 1790).

Pagination

continue.

Dimensions

178x232 mm.

Nombre de pages du cahier

4 p.

Format

in-4°, substitué à Pin-8° "pour avoir plus d’espace"; caractère plus menu (Prospectus).

Signatures

signature A au 1er numéro; sans signature ensuite.

Editeur(s)

[Nyon].

Souscription

36 l./ an, 27 l./ 9 mois, 18 l./ 6 mois, 9 l./ 3 mois, 21 l./ 9 mois seulement du 1er octobre 1789 au 1er juillet 1790, remise de 6 livres pour dédommager de l’abonnement à un autre journal, qui finirait fin janvier (Prospectus, et Journal de la Ville de Luchet, n° 61, 28 sept.). Abonnement chez Maradan, et au Palais-Royal, chez Desenne et la dame Vaufleury, liste de libraires de province et d’Europe, directeurs des postes de toutes les villes, appel au réabonnement trimestriel, pour réimprimer les adresses (n° LXXVIII, 16 déc.).

Auteur(s)

"Confédération" de "douze personnes" qui se partagent la rédaction (Prospectus, fin sept.). FONTANES "qui était ci-devant un des principaux coopérateurs de ce Journal, en aura la rédaction à compter du 1er janvier prochain" (Prospectus du Modérateur, fin déc.). Autre collaborateur connu: DE FL1NS.

Contenu annoncé

variété des matières, grâce à plusieurs rédacteurs éclaires; ouverture à la diversité des sentiments du public. Décrets de l’Assemblée Nationale, arrêtés de l’Hôtel-de-Ville et des Disticts; littérature, arts, commerce, événements, actes de bienfaisance, spectacles, correspondance des provinces, nouvelles étrangères (Prospectus, qui étale un programme d’information totale).

Contenu réel

les principales rubriques permanentes, ou à peu près, sont Assemblée Nationale, Hôtel de Ville, Evénement(s), Spectacles, Livres nouveaux (ou titres des livres). Mais le jeu des rubriques est extrêmement variable et diversifié; il répond à la variété de la matière. Quelques Avis divers (demandes d’emploi...); de façon intermittente, Nouvelles du dehors ou Nouvelles politiques (de l’étranger). Assez nombreuses lettres Aux Rédacteurs, et réponses à des lettres.

Formes du discours

Aucun récit, sinon, très bref; très nombreuses anecdotes; nombreuses réflexions, sous la forme d'examens, de réponses, ou rattachées aux diverses matières abordées; parfois, en tête du numéro, sorte d’articles de fond.

Orientation idéologique

les rédacteurs expliquent le sens du titre Modérateur dans le n° XXIII (23 oct.): ils prétendent modérer les abus de tous les pouvoirs qui concourent à l’équilibre politique. Partisans d’une liberté sage, sous l’empire de la loi, ils sont favorables à la fois à la plus large démocratie représentative et à un exécutif fort. Ils réprouvent les excès de la "licence", font souvent appel à la "raison", pour maintenir les acquis de la révolution dans des bornes convenables.

Mention(s) d’autres journaux

rectifications d’erreurs parues dans d’autres journaux. Critique ironique du Journal de Paris et du Mercure.

Libelles

peu de mentions, mais plusieurs dénonciations des Libelles satiriques et violents.

Libraire(s)

les journalistes avouent ne pas pouvoir promettre une "meilleure organisation typographique", et se plaignent de la difficulté de retenir les ouvriers dans les ateliers par les temps d’émeutes (n° XXIV, 24 oct., v4vw).

Cote(s)

BN 4° Lc2 193; Harvard Fr 1325.747.90.