Aller au contenu principal

J89091

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 135-137
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


  

Numéro

091

Type

ANN

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

JOURNAL DE LA VILLE/ PAR JEAN-PIERRE-LOUIS/ DE LUCHET

Note sur le titre

L’Auteur, au n° 1, désavoue les huit numéros distribués jusqu’à ce jour, sous une forme différente (BN 8° Lc2 191).

Dates extrêmes

1er août 1789-30 septembre 1789.

Prospectus

BN 8° Lc2 315, 2 pages, sans date (début août), Maradan.

Périodicité annoncée

30 numéros par mois.

Périodicité réelle

quotidienne.

Collection en 1789

1 vol., n° 1-63 (1er août-30 sept.), 496 p.; les Suppléments gratis paraissant tous les 8 jours sont paginés séparément, 56 p. en tout. Les trois premiers numéros sont datés du premier août.

Pagination

continue, avec pagination séparée pour les Suppléments.

Dimensions

120x193 mm.

Nombre de pages du cahier

8 p.

Format

in-8°.

Signatures

continues, avec signatures propres et continues pour les Suppléments.

Editeur(s)

Maradan.

Imprimeur(s)

N. H. Nyon.

Souscription

6 l./ mois pour Paris, 7 l./ mois pour la province (Prospectus). Annonce d’un volume de 12 feuilles, "qui renfermera les événements depuis le 1er juin jusqu’au 1er août, et servira d’introduction à ce journal"..., prix: 48 s. (n° 27, 25 août).

Permis de police

même permis que celui du journal précédent (n° 1, p. 8).

Auteur(s)

LUCHET (Jean-Pierre-Louis de). "Je me nomme, parce que c’est le moment de la liberté" (n° 1). Au dernier numéro, 63 (30 sept.), il fait des adieux amers au lecteur; ses intentions étaient pures, "quoique souvent méconnues. Une imprudence a pensé me coûter la vie (...). On m’a soupçonné d’être Aristocrate".

Contenu annoncé

"Les faits racontés sans réflexion, ou des reflexions courtes sans partialité". "Notre plan ne comporte que des faits, des arrêtés, des anecdotes, et ce qui n’est qu’éloquence ou bel esprit n’est pas de notre ressort". Faire connaître surtout les "progrès" de la Municipalité (Prospectus et n° 1). Etre "l’organe et l’interprète du Peuple", "ce souverain législateur" (n° 1).

Contenu réel

Etats-Généraux (puis Assemblée Nationale), Hôtel de Ville, Districts, Variétés, Nécrologie, Livres nouveaux; petites nouvelles séparées par des traits. Compte rendu très succinct de l’Assemblée Nationale; nombreuses anecdotes et petites nouvelles; informations sur l’activité de la Commune et des Districts.

Orientation idéologique

insistance sur la souveraineté populaire; contre le veto. Prétention à la "vérité" et à l’impartialité. Prudence de plus en plus grande dans les annonces de faits (voir n° 26, 24 août, p. 196; n° 54, 21 sept.; 56, 23 sept.).

Mention(s) d’autres journaux

annonce que Le Bel, libraire à Versailles, ne reçoit aucune souscription au Journal politique-national, qui adresse à lui sans son aveu (n° 25, 23 août). Violente sortie contre le n° 30 dans le Journal politique-national, et contre la personne de Luchet (n° 14, daté 11 août 1789).

Diffusion

"Dès les premiers jours, on en [de ce journal] a vendu six mille exemplaires (Propectus). Mais le Prospectus de la suite in-4° avoue: "Ce Journal ne fait que de naître. A peine est-il connu" (fin sept.).

Cote(s)

BN 8° Lc2 192; BHVP 968.746; Harvard Fr 1325.747.86; AR 4° Jo 10.056ab.