Aller au contenu principal

J89080

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 122-123
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


  

Numéro

080

Type

ANN

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

LE HERAULT/ DE LA NATION,/ SOUS/ LES ATitreUSPICES DE LA PATRIE

Modification(s) du Titre

LE HERAUT [...] (à partir du 3). MONT-JOYE SAINT-DENIS précède le titre à partir du 41.

Dates extrêmes

[début janvier-début juillet 1789].

Prospectus

dans la collection BN, à la suite du n° 36, un prospectus de 3 pages avec un en-tête: Mont-Joye Saint-Denis.

Périodicité annoncée

2, 3 ou 4 numéros par semaine "suivant l’affluence des matières" (Prospectus).

Périodicité réelle

indéterminée (2 à 3 livraisons par semaine).

Collection en 1789

n° 1-63, sans date. Le n° 1 paraît "à l’époque de l’ouverture des Etats de Bretagne" (fin déc. 1788); les dernières nouvelles du n° 63 datent du 2 juillet 1789.

Pagination

continue (1008 pages).

Dimensions

125x210 mm.

Nombre de pages du cahier

16 p.

Format

in-8°.

Signatures

continues (A8-Rrr8).

Editeur(s)

Il est question du libraire qui distribue le journal, à qui il faut remettre les paquets destinés à l’auteur, avec la à Monsieur Mont- Joye Saint-Denis, Héraut de la Nation, n° 56, 62).

Souscription

6 s./ numéro, franc de port, "mais pour faciliter à nos Souscripteurs l’acquisition des 40 premiers, formant 640 pages, ils ne les paieront que 9 liv. Ceux qui ne souscriront pas les paieront 12 liv." chez les libraires et marchands de nouveautés de Paris et des provinces (Prospectus).

Auteur(s)

[MANGOURIT Michel].Voir R. R. Palmer, "A revolutionary republican: M. A. B. Mangourit", William and Mary Quaterly, Williamsburg, Va., oct. 1952, p. 483-497.

Contenu annoncé

"Rassembler les événemens qui affectent les Français dans les conjonctures présentes". "Registre" des séances du "Club patriote"; rapport sur les séances des Etats de Bretagne, nouvelles des pays d’Etat et des Assemblées Provinciales; analyse de brochures. A l’époque des Etats Généraux, le Club "en proclamera dans toute l’Europe" la "sagesse et la gloire du Père des Français" (n° 1). Refus d’un privilège ("odieuse exception"). "Nous parlons au nom de la vérité, au nom de cette vertu qui resplendira toujours" (n° 31). "Au vrai, nous ne composons pas un journal, nous donnons par détails ce que d’autres donneraient en masse" (n° 42).

Contenu réel

Correspondance avec les villes de Bretagne (nombreuses nouvelles de Rennes) et d’autres villes, surtout à partir des élections aux Etats Généraux; Séance du Club; Extraits de pamphlets; publication de comptes des Etats de Bretagne et de listes de pensionnés. Etats-Généraux en tête de livraison à partir du n° 41 (début mai); extraits de cahiers de doléances. Une fable (n° 30).

Formes du discours

Mélange de nouvelles (sous forme de lettres) et de réflexions dans un style malaisé et souvent emphatique. Commentaires prolixes et désordonnés, images hétéroclites. Nombreuses apostrophes (aux aristocrates "monstres", au Roi, aux Français).

Orientation idéologique

le journal exprime d’abord les revendications du Tiers-Etat de Bretagne, contre la noblessse et les Etats. Il représente le "Haut-Tiers"; il répercute la longue polémique sur les journées des 26-27 janvier à Rennes. Eloges hyperboliques de Necker, "Newton de la philosophie politique" (n° 5). Exaltation constante du "meilleur des rois" qui doit faire le bonheur de la France. Appels à la "raison" et à l’union des ordres. L’auteur ne pousse pas aux partis extrêmes, il craint les "vues démocratiques" (n° 46), l’"enthousiasme" qui détruit tout, et, après le 17 juin, la "guerre civile". Il souhaite un "gouvernement combiné" de la Royauté et de la Nation, unis contre les aristocrates. Croyance à la "raison", à la "philosophie" pour régler les conflits.

Mention(s) d’autres journaux

dénonciation des Etats-Généraux de Mirabeau, indécents (n° 42), Au Journal de Paris (n° 54, 57).

Libelles

nombreux comptes rendus de brochures (Sentinelle de la noblesse, Confession de la Sentinelle, le Véritable ami du peuple, Colère du Père Duchêne, L’Orateur des Etats-Généraux de Carra...).

Clubs

le journal se présente comme l’organe du "Club patriote", il en publie les réflexions. A partir du n° 35, il devient le "Club de Beaucaire". Il est question d’une "brochure sortie de notre club", Le Mot d'un cosmopolite (n° 29).

Cote(s)

BN 8° Lc2 102; BHVP 10.632; AR 8° Jo 20.242; Arch. Nat. AD XXA 255 (lacunes); Ass. Nat. Ez” 8102.