Aller au contenu principal

J89041

Pierre Rétat, Les Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 71-72

mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur 


 

Numéro

041

Type

AN

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Année fin

1791

Titre

COURIER DE MADON/ A L’ASSEMBLEE NATIONALE/ PERMANENTE/ SEANCE DU.

Note sur le titre

Est réuni au Courier national, qui disparaît (journal de de Pussy, 28 août-12 novembre 1789, 8° Lc2 144: annonce à la fin du n° XI, 13 novembre 1789).

Modification(s) du Titre

Assemblée Nationale permanente (25 mai 1791).

Dates extrêmes

2 novembre 1789-29 mai 1791.

Périodicité réelle

quotidienne (sauf le dimanche). Paraît à 8 h et demie (voir fin du n°XXI, 25 novembre 1789). La date de la livraison est celle de la Séance de la veille à l’Assemblée Nationale.

Collection en 1789

2 vol.: t. 1: n° I-XXV (2-30 novembre), 305 p.; t. 11: n° I- XXVI (ler-31 décembre), 354, p.

Collection

19 vol.

Pagination

discontinue jusqu’au numéro VI du tome I, puis continue, par mois.

Dimensions

123x197 mm.

Nombre de pages du cahier

8 à 16 p., le plus souvent de 8 à 12 p.

Format

in-8°.

Signatures

discontinues jusqu’au numéro VI du tome I, puis continues, par mois.

Editeur(s)

Gattey.

Imprimeur(s)

Demonville.

Souscription

5 l. pour Paris, 6 l. pour la province, franc de port. Annonce d’une souscription pour 2 volumes rétrospectifs, "depuis l’ouverture des Etats", 6.l. et 8 l. pour les non-souscripteurs (fin des premiers numéros des t. I et II), ces volumes n’ont pas paru.

Auteur(s)

[DINOCHEAU Jacques-Samuel].

Contenu réel

compte rendu des séances de l’Assemblée Nationale. Les intertitres portent sur les objets débattus.

Formes du discours

des réflexions souvent assez longues, et de ton très personnel, précédent le compte rendu. L’auteur "cause" avec son "lecteur". Il intervient souvent en note; il se dit "historien", mais veut éviter la sécheresse des simples procès-verbaux.

Orientation idéologique

engagement patriotique ferme et enthousiaste, mais en faveur d’une révolution légale qui doit donner la paix et la tranquillité. Appels à la concorde. Refus de l’égalitarisme.

Diffusion

dénonciations des pamphlets et petits journaux, fruits d’une spéculation intéressée sur la terreur, et des colporteurs (XXI, 25 nov., p. 247-248; XXV, 30 nov., p. 304).

Autre

mention du journal dans la Chronique de Paris, n° LXXVII (8 nov. ("bons principes") et dans les Actes des Apôtres, qui le ridiculisent (n° XVI).

Cote(s)

BN 8° Lc2 279; BHVP 968.868 (novembre 1789).