Aller au contenu principal

J89030

Pierre Rétat, Les Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 61-62
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur 


 

Numéro

030

Type

DP

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

CODE/ DE LA PATRIE/ ET DE L’HUMANITE,/ ou des Droits et des Devoirs de l’Homme/ et du Citoyen./ OUVRAGE PERIODIQUE./ PAR M. BAUMIER

Note sur le titre

Au nom de Baumier est ajouté, au n° II, "citoyen français".

Epigraphe

Loin de nous donc cette crainte de la lumière et de la vérité. Dé- clar. du Roi, du 13 Février 1780. Le n° II porte une seconde épigraphe: Le roi veut rendre à la Nation l’entier exercice de tous les droits qui lui appartiennent. Arrêt du Conseil, du 20 juin et du 8 août 1788.

Dates extrêmes

30 juillet-6 août 1789.

Périodicité annoncée

hebdomadaire (tous les jeudis). Un Prospectus avait annoncé ce journal sous le titre Résultat de l'opinion publique qui devait paraître 2 fois par semaine en 4 pages in-4°. L’auteur demande de l’excuser de son retard, à cause des "terribles préliminaires de la révolution" (Avis à Messieurs les Souscripteurs, n° I).

Collection en 1789

n° I-II (30 juillet-6 août).

Pagination

par numéro (23 et 24 pages).

Dimensions

125x200 mm.

Nombre de pages du cahier

16 p.

Format

in-8°.

Signatures

par numéro (A8-B4).

Imprimeur(s)

L. M. Cellot (n° I).

Souscription

24 l./ an pour Paris, 30 l. pour le reste du Royaume, franc de port, 15 l./ 6 mois, 9 l./ trimestre, Chez l’Auteur, rue et hôtel du Croissant, quartier Montmartre, chez Letellier, Libraire (disparaît au n° II), et chez Lal- lemand de Sancieres, Libraire (Avis à Messieurs les souscripteurs, n° I).

Auteur(s)

BAUMIER.

Contenu annoncé

"Il m’a paru qu’il n’y avait déjà que trop de gazettes de l’assemblée nationale, et qu’il serait infiniment plus utile de traiter les grands principes qui doivent régénérer la nation, et qui peuvent être d’ailleurs applicables à tous les lieux et à tous les temps" (Avis à Messieurs les Souscripteurs, n°I).

Formes du discours

Discours continu, aucune rubrique; ton personnel et très ardent: l’auteur révélera à l’homme ses droits, base des vertus, des moeurs, et de la félicité publique. Le discours est à la fois historique et érudit, et éloquent, imagé (évocation pathétique et héroïque du 14 Juillet, de la prise de la Bastille, apostrophe à la nation ressuscitée, aux aristocrates; ne s’intéresse pas aux "chétifs détails" comme les gazetiers; il est animé par le "feu sacré" de la vérité, par l’"inspiration de la conscience".

Orientation idéologique

la politique tient essentiellement à la morale, aux "bases éternelles de l’ordre". L’auteur fonde la souveraineté de la nation sur le retour à la "noble origine" des Français dans les forêts de Germanie, aux Ca- pitulaires de Charlemagne, aux "assemblées du peuple". Les Etats-Généraux constitués en Assemblée Nationale ont restauré la "Constitution primitive". Le roi n’est qu’un mandataire révocable. Le clergé et la noblesse n’ont aucun droit à représenter la nation à l’Assemblée.

Cote(s)

BN 8° Lc2 186; Newberry FRC 5.224.