Aller au contenu principal

ENNEMI DES FACTIONS

Pascale Ferrand [15.4.2016]

Type : Information générale

Aire géographique : Presse provinciale

Année début : 1798

Année fin : 1798

Dates extrêmes : 11 mars 1798 (21 ventôse an VI)

Titre : L’Ennemi des factions

Suite du Titre : et Feuille de Lyon

Précédé par : Le Télégraphe de France et Feuille de Lyon

Périodicité annoncée : bi-décadaire

Collection étudiée : un seul numéro connu, n° 3 selon un rapport de police du 28 ventôse an VI (Arch. Nat. F7 3449, cité par Feyel, p . 369)

Pagination : par numéro

Nombre de pages du numéro : 4

Format : in-4°

Lieu d’édition : Lyon

Imprimeur(s) : «Imprimerie du Journal», en fait chez «Dupré, allée des images» selon un rapport de police (Feyel, p. 369), cet imprimeur sera l’un des imprimeurs du Journal de Lyon et du midi (an VII-VIII)

Abonnement : 4 livres 10 s. pour 3 mois, 4 livres pour 6, 12 pour l’année; «pour tous les autres départements, 5, 8 et 15 liv.»

Auteur(s) : «Bourd.** rédacteur» [Berthoud] (Feyel, p . 369)

Contenu réel :

nouvelles de Lyon et du département (corps lumineux aperçu entre Caluire et le Mt d’Or, visites domiciliaires, état de siège)

polémique concernant des calomnies du Journal des hommes libres (arrestation d'émigrés et de prêtres insoumis, accusations contre Carret instigateur du massacre des patriotes après le 9 thermidor)

«COMMERCE» (nouvelles commerciales de Bordeaux: incidence de l’approvisionnement des armées sur le cours des vins et liqueurs, cours des denrées, bourse; nouvelles d’Amsterdam relatives aux produits coloniaux, rareté des denrées, risque d’une hausse «effrayante»)

«SPECTACLE» : Les Prétendus, comédie lyrique de J.-B. Lemoyne, au théâtre des Célestins (Lyon) ; Thémistocle, tragédie de François Larnac, à l’Odéon (Paris); remarques du rédacteur sur la nouvelle «étiquette» consistante à demander l’auteur et à l’ovationner «dans tous les spectacles de Paris »

«LYON»: article ironique sur la crise du commerce à Lyon

«Paris»: fête et feu d’artifice au Tivoli d’hiver, pointe contre la mode vestimentaire de la jeunesse dorée, limitation de vitesse des «cabriolets, wsky (sic.), et phaétons»

«MODES»: coiffure à la Titus

«ENIGME» (allusion facétieuse à l’expulsion de Pie VI des états pontificaux, cf. Recueil choisi de logogryphes, énigmes et charades, Munich, Hübschmann, 1795, p. 85 et 148)

Formes du discours : les nouvelles, critiques de spectacle et brefs éditoriaux d’actualité sont traités sur un ton ironique, voire sarcastique; les nouvelles politiques, quoiqu’elles affectent un ton plus sérieux, parfois polémique, restent caustiques

Orientation politique : modéré et conservateur. Comme le suggère son titre, ce périodique s’inscrit dans le mouvement d’opinion qui précède le 18 brumaire: défense de la Constitution et lutte contre les factions qui tentent de renverser le Directoire, dénonciation de l’agitation des néo-jacobins et des excès des muscadins.

Mentions d’autres journaux : Journal des hommes libres (p. 1)

Auteurs cités : Corneille, Racine, Voltaire

Personnages cités favorablement : Michel Carret (administrateur du département du Rhône); Louis Antoine Pille (commandant en chef des départements du midi)

Personnages cités défavorablement : Pierre-Antoine Antonelle («infâme calomniateur» et «perturbateur de l’ordre public», p. 1)

Diffusion : on s’abonne à Lyon «au Magasin d’histoire naturelle et Bureau des journaux, place et maison des Célestins»

Contexte politique immédiat : Traité de Campo Formido (sic) du 18 octobre 1797, Congrès de Rastadt (ouvert septembre 1797), état de siège à Lyon (2 février 1798), arrêté du général Rey contre les muscadins («portant cadenette ou oreille de chien, ou habit à collet noir ou vert, ou toute autre particularité de costume réputée signe de ralliement» (12 février 1798)), proclamation de la République romaine et expulsion de Pie VI des états pontificaux (15-20 février 1798)

Historique du journal : selon Feyel (p . 369), «le rapport de police consécutif à une plainte contre L’Ennemi des factions […] apprend aux directeurs du pouvoir exécutif que ce titre est la suite du Télégraphe». Rédigées dans un style assez différent, les deux feuilles ont cependant la même orientation idéologique, et la même maquette éditoriale (filet cadre gras-maigre séparant les mentions de date et l’identification de l’imprimeur, filet anglais orné à la suite du titre sur trois lignes, colombelle à filet simple et filets anglais simples ou brisés dans le corps des colonnes).

Bibliographie :

A. Vingtrinier, Histoire des journaux de Lyon […] de 1677 à 1814, Lyon, 1852, p. 79-80

H. Duranton, Catalogue des périodiques antérieurs à 1800 conservés à la Bibliothèque municipale de Lyon, Lyon, 1976, p. 37

A.-M. Mercier-Faivre in G. Feyel (dir.), Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution […], t. 1, Ferney-Voltaire, 2005, (n°180, p. 327-328)

Cote(s) : BM Lyon 5661 (numérisation Google)