Aller au contenu principal

J89210

Pierre Rétat, Les journaux de 1789, Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, p. 285-286
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


  

Numéro

210

Année début

1672

Année fin

1794

Titre

MERCURE DE FRANCE, DEDIE AU ROI, PAR UNE SOCIETE DE GENS DE LETTRES ; CONTENANT le Journal Politique des principaux événemens de toutes les Cours ; les Pièces fugitives nouvelles en vers et en prose ; l'Annonce et l’Analyse des Ouvrages nouveaux ; les Inventions et Découvertes dans les Sciences et les Arts ; les Spectacles ; les Causes célèbres ; les Académies de Paris et des Provinces ; la Notice des Edits, Arrêts ; les Avis particuliers, etc. etc.

Suite du Titre

"Avec Approbation et Privilège du Roi".

Modifications du titre

à partir du n° 49 (5 déc.), le sous-titre change : [...] DEDIE AU ROI, : Composé et rédigé, quant à la partie littéraire (à commencer du mois de Janvier 1790,) par MM. MARMONTEL, DE LA HARPE ET CHAMFORT, tous trois de l’Académie Françoise ; et par M. Imbert, ancien Editeur : quant à la partie historique et politique, par M. MALLET DU PAN, Citoyen de Genève.

Dates extrêmes

1672-1794.

Périodicité réelle

hebdomadaire (samedi).

Collection

n° 1 (3 janv.)-52 (26 déc ;), en numéros de 2 feuilles in-12, 48 pages jusqu’au 8 août, puis d’une feuille, ou exceptionnellement d’une feuille et demie ou 2 feuilles.

Pagination

par mois.

Dimensions

90x160 mm.

Format

in-12.

Lieu(x) mentionné(s)

Paris.

Editeur (s)

[Panckoucke].

Imprimeur(s)

Moutard.

Souscription

32 1. avec le Journal de Bruxelles ; pour 1790, 33 1. (augmentation annoncée dans le n° du 19 déc. 1789).

Auteur(s)

IMBERT, rédacteur ; FRAMERY, responsable du concert spirituel de l’Opéra, M. DE CHARNOIS de la partie des comédies françaises et italiennes (n° 32,8 août, Avertissement).

Historique

A partir du 5 septembre, la page de titre porte seulement, en bas, "Avec Privilège du Roi" ; l’approbation du censeur Selis, qui figure à la fin des numéros, disparaît à partir du 1er août, et l’Avertissement du 8 août explique aux lecteurs que le Mercure n’est plus soumis à la censure.

L’Avis du 5 décembre, p. 26, souligne que l’éditeur a augmenté le nombre de feuilles (5 ou 6 au lieu de 4) par livraison, pour soutenir la concurrence, et que le Mercure est le moins cher de tous les journaux.

Voir la notice du Journal politique de Bruxelles partie politique du Mercure et qui en est inséparable.

Cote(s)

BM Lyon 808. 210 ; BN 8° Lc2 39.