Aller au contenu principal

J89180

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 250-251
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur


 

Numéro

180

Type

DP

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

LE SPECTATEUR/ PATRIOTIQUE/ OU/ OBSERVATIONS IMPARTIALES,/ SUR Tout ce qui se dit, et s’écrit, ou/ se fait journellement à Paris.

Modification(s) du Titre

Suite du Spectateur, etc. (voir description de la collection plus bas).

Dates extrêmes

24 septembre- [fin octobre 1789].

Périodicité annoncée

"On donnera périodiquement cette feuille, si elle est favorablement accueillie" (n° I).

Collection en 1789

I (daté 24 sept, à la fin), II (30 sept.); une Suite du Spectateur, etc [sic], sans date (fin oct.) porte le même adresse de libraire, sans mention d’imprimeur. Elle doit donc être rattachée à cette collection. On la trouve dans l’exemplaire BN du Spectateur à l’assemblée Nationale, 8° Lc2 208, après le n° [I].

Pagination

par numéro (8 pages).

Dimensions

125x190 mm.

Nombre de pages du cahier

8 p.

Format

in-8°.

Signatures

par numéro (A4).

Editeur(s)

Madame Dubois, Libraire (à qui les observations et lettres doivent être adressées).

Imprimeur(s)

Momoro, premier Imprimeur de la Liberté Nationale.

Contenu annoncé

"Il seroit impossible de dire ici quels seront les sujets qu’on y traitera [dans la feuille], puisque l’auteur n’est guidé que par les circonstances, et par les événenements. Il se piquera toujours d’écrire avec impartialité et sans personnalité" (n° I, p. 2).

Contenu réel

le premier numéro est consacré aux causes de la disette; le deuxième contient une lettre de reproches sur le premier numéro, la dénonciation d’abus (accapareurs de pains, excès commis par la Garde Nationale), et des anecdotes. La Suite, qui commence par un sommaire, contient une Motion sur les aristocrates et des réflexions.

Orientation idéologique

justification et éloge de la municipalité accusée d’être responsable de la disette. Exposé lucide sur ses causes. Dénonciation des "bruits" que répandent les "mals-intentionnés", de ceux qui "se montrent sous le masque de l’Ami du Peuple" [Marat], des "antipatriotes" qui veulent créer la dissension entre le peuple et ses représentants. Appels à la patience, à écarter les soupçons mal fondés. La Suite en faveur de la loi martiale.

Cote(s)

BN 8° Lc2 2276; AR 8° Jo 20.500y.