Aller au contenu principal

J89153

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 216-217

mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur   


 

Numéro

153

Type

PB

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Titre

LA PREMIERE [SECONDE, TROISIEME] AUX GRANDS

Modification(s) du Titre

le titre de La Troisième s’étoffe: Pour servir à l’histoire de la/ Révolution,/ depuis la convocation des Etats-Généraux, jusqu’à la prise/ de la Bastille inclusivement. Réédition du n° I sous le titre La Première aux Grands ou la suite du Fanal.

Dates extrêmes

[février-novembre 1789].

Collection en 1789

La Première, sans date [février, d’après l’Avant-Propos de La Troisième], La Seconde, sans date [avril (?)], La Troisième, sans date [fin novembre, d’après l’Avertissement], "L’An premier de la liberté".

Pagination

par livraison (43 pages, 49 pages, VIII-141 pages).

Dimensions

135x200 mm.

Nombre de pages du cahier

16 p.

Format

in-8°.

Signatures

par livraison (A8 etc.).

Editeur(s)

A Paris, chez Garnery, Libraire (La Troisième).

Souscription

11. 4 s., prix de La Première (annonces d’ouvrages à la fin de La Seconde).

Auteur(s)

[SERVAN, J. M. A.] ancien avocat général au Parlement de Grenoble, avec la collaboration de SERVAN de GERBEY (J.), futur général des armées de la République (d’après Barbier).

Contenu réel

vigoureuse diatribe contre les "grands", "tyrans de la Nation", le clergé... Le Tiers-Etat constitue la Nation; ne reconnaître d’autre autorité que celle du roi, créer des "lois fondamentales" qui l’unissent à la Nation. Longs développements sur l’état déplorable de l’armée, la nécessité de la réformer (La Première et La Seconde). Retour en arrière sur l’ouverture des Etats Généraux, la séance du 23 juin, la prise de la Bastille. Exaltation de l'heureuse et sainte révolution qui va nous donner des monarques", des Communes d’où sont sortis des "torrents de lumière". Nombreuses digressions, apostrophes répétées aux "courtisans usurpateurs", à l’"insatiable clergé", flot d’interrogations oratoires et d’invectives, dans le plus grand désordre.

Cote(s)

BN 8° Lc2 103; BHVP 25.796, 602.966 (La Première), 953.868, 602.967 (La Seconde); BN 8° Lc2 103a (réédition de La Première); BHVP 606.160, 966.205 (réédition de La Première).