Aller au contenu principal

J89120

Pierre Rétat, Les Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 177-178
 mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur 


  

Numéro

120

Type

NS

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Année fin

1792

Titre

MAGASIN HISTORIQUE,/ OU/ JOURNAL GENERAL,/ Contenant tout ce qui est décidé à l’Assemblée Nationale, à l’Hôtel de Ville de Paris, dans les Districts, et les Nouvelles authentiques de Province, etc. etc.

Modification(s) du Titre

JOURNAL GENERAL,/ DEDIE AU DISTRICT DES CORDELIERS./Contenant tout ce qui est décidé à l’Assemblée Nationale, à l’Hôtel de Ville de Paris, dans les Districts, et les Nouvelles authentiques de la Province, ainsi que des Anecdotes intéressantes: à partir du n° III (18 sept.). JOURNAL GENERAL/ DE LA COUR ET DE LA VILLE,/ Contenant tout ce qui est décidé à l’Assemblée Nationale, à l’Hôtel de Ville de Paris et les nouvelles authentiques de la province, ainsi que des Anecdotes intéressantes: à partir du n° VI (24 sept.). JOURNAL GENERAL/ DE LA COUR ET DE LA VILLE,/ Par M. G *****: à partir du n° XCIX (26 déc.).

Dates extrêmes

16 septembre 1789-10 août 1792.

Périodicité annoncée

"tous les matins" (n° I, Avis).

Périodicité réelle

quotidienne.

Collection en 1789

aucune tomaison, n° I-CIV (31 déc.), 832 p.

Collection

15 volumes.

Pagination

continue (à partir du numéro III).

Dimensions

130x196 mm.

Nombre de pages du cahier

8 p.

Format

in-8°.

Signatures

continues.

Lieu(x) mentionné(s)

Paris.

Editeur(s)

Bureau rue Percée Saint-Jacques, n° 21, n° I; Bureau Chez Brune et Gauthier, rue Percée Saint-André des Arcs, n° 21, n° XLIII (31 oct. 1789 -->).

Imprimeur(s)

Grangé, n° I-III; Vve Hérissant, n° IV =>.

Souscription

4 l./ mois pour Paris, 4 l. 15 s./ mois pour la province (n° I). 3 l./ mois pour Paris, 3 1.15 s./ mois pour la province (n° XLIII, 31 oct.).

Permis de police

Arrêté du comité de police du 9 septembre: "le Comité ne s’oppose nullement à ce qu’on fasse vendre par les colporteurs tout ouvrage qui porte nom d’auteur, d’imprimeur ou de Libraire. Signé le Comte de Miroménil, de Carbonière, du Maugin" (n° I). Autorisation de l’Assemblée des représentants de la Commune du 14 septembre, permettant à la poste de faire circuler le journal; signé Vincendon, Blondel, Braisse des Faucherets, de Joly (n° II; disparaît après le n° XVI, 4 oct.).

Auteur(s)

BRUNE (Guillaume-Marie-Anne) et GAUTIER DE SYONNET (Jacques-Louis). Le nom de Brune apparaît dans l’autorisation de la Commune et dans l’avis qu’il signe (n° III). Gautier apparaît dans l’avis, signé Brune, du n° XLIII (31 oct.). La signature de Brune disparaît à la fin de l’avis, n° LVII (14 nov.). Gautier continue seul le journal à partir du n° XC (17 déc.).

Contenu réel

Assemblée Nationale, Hôtel de Ville, Districts, Anecdotes, Avis divers, Château des Tuileries, Evénement très remarquable; quelques rares annonces de Livres Nouveaux, ou comptes rendus de théâtre. Les rubriques sont en capitales. Le sommaire, en tête du journal, revêt une grande importance. Il est étendu, et joue sur la diversité des caractères d’imprimerie; il spécule sur la nouvelle sensationnelle.

Formes du discours

Petites nouvelles (surtout des districts, sur la garde nationale...), petites anecdotes, accompagnées parfois d’une rapide réflexion patriotique et morale.

Orientation idéologique

le journal, qui recueille beaucoup de "bruits publics", entretient l’obsession du complot; il n’annonce qu”’horribles conspirations" d’"aristocrates", de "malveillants". Aucune réflexion de fond, aucun principe ferme. Grande prudence (par exemple sur la loi martiale ou les ordonnances concernant les colporteurs). Les événements d’octobre sont traités de manière futile. Exaltation de l’amour réciproque du roi et du peuple, anecdotes édifiantes sur la reine et le dauphin. Appels à l’union et à la vigilance.

Censure

saisie du journal par le corps-de-garde; sur une plainte de Brune, la Commune donne l’autorisation de colportage (n° XXV, 13 oct.).

Diffusion

le journal est très attentif aux ordonnances de la Commune sur les colporteurs. Motion d’un colporteur adressée au journal, n° XCVII (24 déc.). Défense des colporteurs contre la "coalition" des journaux privilégiés, n° CIV (31 déc.).

Libelles

aucune mention.

Lexique politique

très pauvre et vague.

Autre

remarquer une modification de la page de titre, qui met en valeur le numéro de livraison, et serre le titre en haut de page, à partir du n° LXVIII (25 nov.).

Cote(s)

BHVP 604.710 (n° 1-43); BN 8° Lc2 236 (n° 1-2), BN 8° Lc2 237 (n° 3-5), BN 8° Lc2 238 (n° 6-104, lacunes); Arch. Nat. AD XXa 317; Ass. Nat. Ez ” 8.57-69.