J89001

Pierre RétatLes Journaux de 1789. Bibliographie critique, Paris, Editions du CNRS, 1988, p. 23-25
mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur 


 

Numéro

001

Type

JP

Aire géographique

PRESSE PARISIENNE

Année début

1789

Année fin

1791

Titre

LES ACTES/ DES APOTRES

Note sur le titre

Une page de titre (distribuée postérieurement) en tête du volume: Les Actes des Apôtres, Commencés le jour des Morts, et finis le jour de la Purification. [épigraphe latine]. Version première. A Paris. L’an de la Liberté 0.

Epigraphe

Chaque numéro a une épigraphe propre, sans nom d’auteur.

Dates extrêmes

2 novembre 1789-octobre 1791.

Périodicité réelle

indéterminée, 19 ou 20 numéros ont paru en 1789, soit un numéro tous les trois jours; mais rien ne prouve la régularité de la publication.

Collection en 1789

Version Première, 30 numéros, sans date. Les numéros I- XIX ont paru en 1789. Le n° I est daté grâce à la page de titre du volume (2 nov., mais est-ce la date réelle?). En tête, une Introduction. Le Tableau de famille. Fragments de l’Histoire de France pendant la jeunesse de Charles V dit le Sage. Ce Tableau de famille a paru sous forme de pamphlet vers le 15 novembre (voir Chronique de Paris, n° 88, 19 novembre). Il a donc été réimprimé comme "introduction".

Collection

11 vol.: dix "versions", et les "petits paquets".

Pagination

par numéro (8 à 16 pages).

Dimensions

125x196 mm.

Nombre de pages du cahier

16 p. (le plus souvent).

Format

in-8°.

Signatures

par numéro (A).

Illustrations

En face de la page de titre du premier volume une planche gravée, contenant deux médaillons, l’un représentant la "prise des Annonciades", l’autre une bataille navale: "M. d’Albert de Rions fait une belle action se battant sur le Pluton contre IV vaisseaux" (cette illustration date donc du mois de décembre au plus tôt).

Souscription

"Nous n’ouvrons pas une souscription pour nos Actes des Apôtres [...]. Nous ne voulons pas prendre d’engagement: nous connaissons notre paresse, et nous ne savons pas jusqu’où peut aller l’activité héroïque des honorables membres de l’Assemblée" (n° I, p. 8). 6 s./ n° en 1790 (voir H. Maspero-Clerc, p. 37).

Auteur(s)

[PELTIER Jean-Gabriel], fondateur et principal rédacteur. Aucun article n’est signé en 1789. Sur les collaborateurs, voir H. Maspero-Clerc, Un journaliste contre-révolutionnaire, J.-G. Peltier (1760-1825) (Paris, 1973, p. 28- 29, 42-43).

Contenu réel

Très varié, sous forme de commentaire continu de l’actualité, mêlant parfois les vers à la prose, insérant des lettres, des adresses, des discours fictifs. A partir du n° VIII, on trouve des rubriques ou titres intérieurs occasionnels: Finances, Législation et histoire, Conspirations découvertes, Constitution, Dialogue politique, Spectacles nationaux, etc.

Formes du discours

Le style du journal est celui de l’ironie continue; antiphrase, éloges ou justifications hyperboliques et sarcastiques, logique bouffonne, parodie du langage et de l’éloquence révolutionnaires (apostrophes, protestations outrées de patriotisme et de "piété civique", dénonciations indignées de l’aristocratie, des complots, des pamphlets incendiaires), allusions méchantes sur un ton délicat et badin, calembours sur les noms des députés, propositions burlesques, gravité feinte. Les journalistes évoquent souvent la "gravité soutenue" de leur feuille, leurs "principes sévères". Un seul passage où l’engagement s’exprime avec sérieux: la fin du n° XIII, sur l’aveuglement du peuple et la nécessité de la monarchie. Le journal joue avec lui-même: il désavoue certains de ses numéros comme "apocryphes": le n° IV, attribué à l’abbé Maury; n° XII et n° XIII: Projet de constitution pour l'année 1790, extraits de Montesquieu, attribués à des "aristocrates".

Orientation idéologique

 Le Tableau de famille de Peltier, qui ouvre le volume, est une allégorie historique transparente contre Mirabeau et le duc d’Orléans, "ces deux héros de la démagogie", qui brisent "le lien sacré de la royauté". Les Actes ridiculisent sans cesse l’Assemblée Nationale, ses décisions, les députés du parti patriote. Sarcasmes dirigés surtout contre A. de Lameth, Mirabeau (dont les collaborateurs, Duroveray, Clavière, Dumont, Rebas sont cités), Chamfort, Robespierre (à partir du n° V), Théroigne de Méricourt (à partir du n° VI), Target (n° X), le Comité de recherches de l’Assemblée (Glezen, Prefeln).

Mention(s) d’autres journaux

L’Union, dont la direction est attribuée à Robespierre (n° V); Le Courrier de Madon de Dinocheau (n° XVI).

Censure

Saisie le 19 décembre sur un colporteur dans le district de Saint- Germain l’Auxerrois, d’après H. Maspero-Clerc, p. 36.

Autre

chanson sur la guillotine, n° X.

Historique

Une étude bibliographique du journal révélerait la complexité de son histoire éditoriale. La confrontation des deux exemplaires de la B. U. de Lyon montre de profondes différences, pour les seuls premiers numéros de 1789: dans l’un (54.116), les trois premiers numéros ne sont pas numérotés en page de titre, mais portent seulement à la page 3: Chapitre premier, etc.; dans l’autre (34.573), ils sont numérotés; le premier numéro n’est pas signé dans l’un et signé dans l’autre. Les numéros VI-X sont d’impressions différentes. Selon H. Maspero-Clerc (p. 34), "les Actes des Apôtres ont eu successivement et quelquefois simultanément plusieurs imprimeurs". Il faut tenir compte également des contrefaçons.
Deux témoignages apparemment peu connus: la légende de la rédaction du journal chez M..., traiteur au Palais-Royal, se trouve dans le Rôdeur français, n° 10 (24 déc. 1789), p. 75: les "douze" auteurs y dînent une ou deux fois par semaine, et laissent le texte d’une livraison en guise de paiement; "Le traiteur le fait imprimer à ses frais et vendre à son profit" (cf. H. Maspéro- Clerc, p. 31). Selon Les Révolutions de France ou correspondance avec un étranger, n° XXXVI (31ème lettre, 5 juin 1790, p. 570), le titre viendrait du proverbe: "J... F... comme un Apôtre", les apôtres étant les députés de l’Assemblée Nationale. Sur la signification du titre, cf. H. Maspéro-Clerc, p. 29-30.

Cote(s)

BU Lyon 54.116 (t. I-IX), 34.573 (t. I-X); BM Lyon 326.900, B 508.671 (t. I-IX)); BN 8° Lc2 273.